Nora Barsali

L’humain est capital…. Le capital d’une entreprise est dans l’humain…

Il est des chiffres et des réalités qui résonnent comme des évidences ; 2 français sur 3 insatisfaits de leur travail au quotidien, absentéisme, stress, turn-over, harcèlement moral, burn-out, absence de reconnaissance. En dehors de la souffrance au travail vécue par les salariés en France, le coût social de ce fléau et l’impact sur la performance des entreprises s’estiment à plusieurs milliards d’euros…

Face à ce nouveau contexte, le rôle de l’entreprise n’a jamais été aussi crucial car tout ou presque se joue dans l’univers professionnel.

L’ entreprise a tout intérêt à favoriser la qualité de vie au travail, la cohésion de ses équipes, à motiver ses collaborateurs, à innover dans un management plus humain, plus à l’écoute, plus incitatif pour obtenir bien-être et performance de ses équipes. Il est évident qu’une entreprise bienveillante qui mise sur la confiance et l’autonomie, qui créé les conditions d’une qualité de vie au travail bénéficiera d’une équipe plus créative, plus engagée, plus performante.

La qualité de vie au travail est synonyme de performance et de santé, donc de pérennité.
Tout se joue DANS les relations humaines, AVEC le capital humain de l’entreprise.

Toutefois la seule responsabilité ne saurait incomber aux entreprises uniquement. Les salariés ont leur rôle à jouer dans leur propre bien-être au travail, à commencer par un équilibre de vie, l’envie de prendre des responsabilités, d’entretenir de bonnes relations, de donner du sens à leur travail. Le salarié est acteur de son bien-être au travail qui pourrait aller jusqu’à se demander ce qu’il pourrait faire pour son entreprise, pour apporter sa pierre à l’édifice, améliorer la bienveillance, la cohésion, la convivialité, bénéfique à toute la communauté. Le capital de l’entreprise est dans l’humain, et l’humain est capital.

De la même façon que les entreprises s’engagent pour la santé et le bien-être de leur salariés, ces derniers doivent aussi s’approprier cette volonté de bien-être car le travail permet l’accomplissement de soi, la réussite de projets à la fois collectifs et personnels.

Le Travail peut être la source d’un réel épanouissement, plus important qu’on ne pourrait l’imaginer. C’est pourquoi, j’aime à rappeler la citation de Thomas Jefferson :

« Je crois beaucoup en la
chance. D’ailleurs, je constate que plus je travaille,
plus la chance me sourit ».

Téléchargez l’avant-propos de Nora Barsali ici : Avant propos Nora Barsali

LAISSER UN COMMENTAIRE :

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici