La News RSE Octobre 2017

Téléchargez La News RSE #7 10.17

Le 2 août, jour du dépassement mondial ou de l’irresponsabilité mondiale ? En cette rentrée 2017, les éléments naturels et les catastrophes climatiques nous rappellent à quel point l’écosystème est fragile, les ressources épuisables, la nature plus forte que l’humain. Comme pour nous interpeller sur la date du dépassement mondial fixée au 2 août 2017, date à partir de laquelle nous vivons non seulement à crédit mais aussi de plus en plus à risques.

Cette date est chaque année de plus en plus précoce et par conséquent depuis le 2 août, tous les pays du monde ont déjà consommé symboliquement les ressources naturelles que la Terre peut produire dans l’année. C’est-à-dire que l’humanité consomme plus de poissons que ce que les océans génèrent, plus de forêt que ce que la planète peut produire, plus de terres agricoles que ce que la terre peut renouveler.

Ainsi, la consommation de l’humanité dé- passe de 70% les ressources disponibles selon les calculs de l’institut de recherches Global Footprint Network. Nous vivons donc à crédit, et avec des disparités flagrantes. Si l’humanité dans son ensemble consomme en moyenne l’équivalent d’1.7 planète, la consommation de la France équivaut à 3 planètes en termes de ressources, tandis que pour satisfaire la demande de consommation des américains, 5 planètes sont nécessaires.

L’heure est grave.

Selon des experts du World Economic Forum, nous avons 3 ans pour sauver la planète de la destruction de la Terre et de l’emballement climatique… Dans une tribune publiée par le Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot en appelle à un «sursaut» pour sauver la planète et l’humanité « car nous sommes en danger ».

C‘est une prise de conscience mondiale et un volontarisme au plus haut de l’Etat pour réduire notre pression sur les ressources qui permettront de protéger la terre. Nous le savons, c’est aussi la RSE, des pratiques durables sur tous les plans économique, social et environnemental, et la croyance que nous avons tous une responsabilité vis-à-vis des générations futures, car comme dit un proverbe africain, « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, mais nous l’empruntons à nos enfants ».

Nora Barsali

LAISSER UN COMMENTAIRE :

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici